Parc Rhénan PAMINA

Rencontres et mobilité aux bords du Rhin – 1 et 2 juillet 2017

Afin d’apporter une attention toute particulière à la mobilité transfrontalière, aux échanges et aux loisirs de proximité dans la plaine rhénane, un week-end franco-allemand aura lieu les 1 et 2 juillet 2017 aux bords du Rhin. Cette manifestation transfrontalière organisée par le Parc Rhénan PAMINA sera ponctuée par un programme riche et varié, une diversité d’animations, de découvertes et de spécialités culinaires. Durant ces deux jours, la population et les visiteurs sont invités à découvrir la diversité du patrimoine culturel et naturel du Parc Rhénan, à s’informer sur les particularités de la région transfrontalière et à fêter en commun et sans frontières. Un programme varié est proposé de part et d’autre du Rhin dans l’ensemble du territoire du Parc Rhénan PAMINA.

La fête du vélo transfrontalière du 9 juillet 2017 est également organisée dans le cadre de ce projet.

Vin sans frontières – 1 et 2 juillet 2017

L’événement vinicole franco-allemand des 1 et 2 juillet 2017 avec un large choix d’appellations des vignerons du Palatinat et du Nord Alsace.

Les vins seront accompagnés de spécialités savoureuses servies sur les hauteurs de Schweigen-Rechtenbach avec une vue imprenable sur les splendides panoramas de la plaine du Rhin et de la Ville de Wissemboug. Ce circuit oeno-gastronomique unique en son genre, à travers le lieu-dit « Sonnenberg », sera une rencontre privilégiée avec le vin, la région et la nature.

Cette fête du vin transfrontalière est organisée par la coopérative viticole de Schweigen-Rechtenbach en coopération avec des viticulteurs de l’Alsace du Nord. Elle est soutenue par l’Eurodistrict PAMINA.

Elchesheim-Illingen – 20 ans du Parc rhénan Pamina

Le président du Parc rhénan Pamina Claus Haberecht a organisé mercredi dernier dans le « Musée du travail aux bords du Rhin », à Elchesheim-Illingen (nord de Rastatt), une cérémonie pour fêter les 20 ans d’existence du parc.

De nombreux élus français et allemands étaient présents pour fêter les 20 ans d’existence du Parc rhénan Pamina qui s’est déroulée en musique avec les musiciens Hans Florian et Ulrich Kölmel.

Claus Haberecht a rappelé que c’est grâce à son environnement d’exception — le parc rhénan compte environ 700 variétés de plantes à fleurs qui se sont diversifiées dans cet environnement marécageux, notamment le peuplier noir, le saule argenté et le saule têtard qui supporte jusqu’à 300 jours d’inondation par an — que le parc rhénan a vu le jour. En effet, « pour préserver ce refuge écologique et promouvoir le tourisme de proximité tout en préservant les traditions locales, quelques collectivités territoriales françaises et allemandes ont lancé l’initiative “plaine alluviale du Rhin”. Au début des années 1990, douze collectivités déposent une demande de subvention dans le cadre du nouveau programme communautaire Interreg », a rappelé Claus Haberecht. Ainsi est né le Parc rhénan Pamina, baptisé initialement Parc de la plaine alluviale.

Le Rhin, trait d’union

Claus Haberecht a remercié « le Département du Bas-Rhin, la Région Alsace et le Landkreis Rastatt pour leur soutien ainsi que la Ville de Rastatt qui au début faisait fonction d’organe de coordination et le groupe de travail transfrontalier sans lequel nous n’aurions pas pu progresser ».

Aujourd’hui, le Parc rhénan Pamina compte dix musées, deux centres d’initiation à la nature et à l’environnement, quatre bacs sur le Rhin et des pistes cyclables bordées par 70 panneaux explicatifs. « L’association a toujours su s’inspirer de l’Europe et de l’héritage de ses fondateurs : c’est-à-dire voir le fleuve non comme une frontière mais comme un trait d’union », a souligné Camille Scheydecker, vice-président du Parc rhénan. Un avis partagé par Daniel Hoeffel, ancien ministre : « nous ne voulions plus vivre ce que nous avions vécu : nous voulions coopérer et non plus combattre ».

Puis lors d’une table ronde, Patrice Harster, directeur de l’Eurodistrict Pamina a donné la parole à Nicolette Kressl, Regierungpräsidentin à Karlsruhe. « Les gens doivent faire l’expérience que l’Europe fait quelque chose de concret pour eux », a-t-elle répété. « Cette amitié a besoin d’être entretenue, apprendre la langue du voisin est un avantage », a rappelé Kuet Beck, ancien Ministre-président du land Rhénanie-Palatinat.

Le parc rhénan et les autres organes de coopération transfrontalière auront un rôle important à jouer à l’avenir, pense Daniel Hoeffel dont les propos ont été vivement applaudis : « Nous vivons la période la plus incertaine depuis la Seconde Guerre mondiale. Les relations franco-allemandes doivent se renforcer et cette région doit devenir moteur pour l’Europe qui a besoin de pôles de stabilité. Nous qui avons vécu dans cet espace avec et sans l’Europe, nous ne voulons pas renier le travail qui a été fait. »

En fin de cérémonie, les membres de Zumba-Kids de Munchhausen et Mothern ont dansé sur Vamos a bailar , Chucucha et Un monde meilleur , emmenés par leur instructrice Betty Bender.

Mettre en valeur et conserver le patrimoine culturel, naturel et historique de la région transfrontalière, intensifier la coopération franco-allemande entre les habitants de l’Eurodistrict et les citoyens des communes riveraines, voilà les objectifs suivis par l’association Parc Rhénan PAMINA. La plus-value transfrontalière de ce projet est multiple : grâce au Parc Rhénan PAMINA, des réseaux entre acteurs culturels, touristiques, communaux et politiques se sont constitués au-delà des frontières et les contacts, échanges et relations franco-allemandes entre les communes voisines de part et d’autre du Rhin ont été renforcés.

L’entité « Parc Rhénan PAMINA » est une démarche transfrontalière, qui a été initiée en 1996 dans l’espace de coopération franco-allemand PA (Palatinat/Südpfalz) – MI (Mittlerer Oberrhein) – NA (Nord Alsace). Situé aux bords du Rhin, le Parc Rhénan PAMINA est un territoire transfrontalier qui englobe la plus grande étendue de plaines alluviales interconnectée en Europe. Il regroupe 34 communes et collectivités territoriales dont 11 sur la rive française et s’étend sur 850 km² de Leimersheim (D) / Eggenstein-Leopoldshafen (D) au nord jusqu’à Drusenheim (F) / Rheinmünster-Greffern (D) au sud. Le Rhin, qui a façonné les habitants ainsi que le paysage de part et d’autre de la frontière est le dénominateur commun du projet. Dix musées, deux centres d’initiation à la nature et à l’environnement, plus de soixante stations en bordure de chemin, quatre bacs rhénans et un vaste réseau de pistes cyclables constituent les fortes composantes de ce projet.

Les dix musées forment un véritable réseau muséographique et constituent l’ossature (points d’ancrage) du projet. Réalités écologiques, passé historique, social et culturel, tous les aspects de la vie au bord du fleuve sont abordés dans les différents musées du Parc-Rhénan PAMINA.

  • Musée « Le travail sur les bords du Rhin » à Elchesheim-Illingen (D)

Contenu thématique : activités artisanales (orpaillage, saboterie, etc.)

  • Musée du flottage du bois à Steinmauern (D)

Contenu thématique : présentation du travail des flotteurs de bois

  • Musée du Ried à Rastatt-Ottersdorf (D)

Contenu thématique : plaine rhénane, vie et habitat dans la région du Ried

  • Musée d’arts et traditions populaires à Durmersheim (D)

Contenu thématique : lieu de pèlerinage, religiosité populaire, vie et habitat dans la région de la Hardt

  • Musée de Knielingen (D)

Contenu thématique :franchissements du Rhin, ponts rhénans

  • Musée de Rheinstetten-Neuburgweier (D)

Contenu thématique : développement des civilisations rhénanes dans la région

PAMINA

  • Musée de la plaine rhénane à Neuburg (D)

Contenu thématique : navigation sur le Rhin

  • Musée  « Maison Krumacker » à Seltz  (F)

Contenu thématique : protohistoire (Romains et Celtes), fouilles, excavations, reconstructions

  • Musée  « Maison de la Wacht » à Mothern (F)

Contenu thématique : mythes et légendes liés au Rhin

  • Musée  Goethe à Sessenheim (F)

Contenu thématique : Johann Wolfgang von Goethe et Frédérique Brion

Les centres d’Initiation à la Nature et à l’Environnement de Munchhausen (F) et de Karlsruhe-Rappenwört (D) sont les points forts dans le domaine de la protection de la nature, environnement et patrimoine naturel. Le Parc Rhénan PAMINA est encadré par un paysage alluvial typique abritant une faune et une flore exceptionnelles. Plusieurs milieux rhénans, dont la réserve naturelle du Delta de la Sauer, sont restés intacts et sont devenus rares de nos jours.

Le Parc Rhénan est un territoire à découvrir à vélo. Les différents sites du Parc Rhénan PAMINA sont reliés par un vaste réseau de parcours cyclables, qui contournent les espaces protégés de la plaine alluviale. Le parcours plaira à ceux qui recherchent au cœur du Parc Rhénan PAMINA une oasis de paix sans pour autant renoncer à faire de l’exercice. L’ambiance paisible des bras morts du Rhin invite à la flânerie, à la quête de repos ainsi qu’à  l’observation de la nature sans pénaliser toutefois les habitants du milieu préservé tels que, les oiseaux nicheurs, les amphibiens et les insectes. Faire du vélo sur ce circuit est un vrai bonheur ! Distance totale du circuit : environ 130 km.

Plus de soixante stations  en bordure de chemin aménagées à proximité de la piste cyclable mettent en valeur les curiosités de la région et les sites remarquables du Parc Rhénan. D’intéressants panneaux explicatifs jalonnent les parcours cyclables et invitent à des pauses instructives. Les thèmes abordés sont très variés et soulignent la valeur écologique ou historique de chaque site.

Une sélection de « sentiers de découverte et d’interprétation » invite les marcheurs et randonneurs à parcourir les exceptionnels paysages rhénans au cœur de l’espace transfrontalier Parc Rhénan PAMINA et à découvrir la diversité et le charme de ses espaces et sa naturalité préservée.

Quatre bacs  rhénans qui relient les communes Leimersheim et Eggenstein-Leopoldshafen,  Neuburg et Neuburgweier,  Seltz et Plittersdorf , Drusenheim et Greffern  permettent aux cyclistes et randonneurs de traverser le Rhin et de rejoindre l’autre rive.

Vous désirez découvrir un aspect particulier du Parc Rhénan ?

…. alors venez rencontrer nos guides, qui partagent leurs connaissances de la région et mettent leur connaissance du terrain au service des visiteurs. Les guides du Parc Rhénan sont des accompagnateurs qualifiés qui organisent des visites guidées adaptées à vos besoins, goûts et intérêts spécifiques. Les fins connaisseurs de la région organisent de manière compétente des randonnées pédestres, des sorties à bicyclette ou  des circuits en bus et dévoilent les particularités du paysage alluvial. Une visite guidée est un complément parfait pour tous: que ce soit groupes ou particuliers.

Les publications, telles que la carte des parcours cyclables de la plaine rhénane et le guide de la restauration et des hébergements sont mis à disposition gratuitement dans tous les offices de tourisme, musées, centres d’initiation à la nature du Parc Rhénan ou peuvent être obtenues sur simple demande auprès du bureau d’information du Parc Rhénan PAMINA.

 

point-infoBureau d’information du Parc Rhénan PAMINA
Tel. +49 (0)7222 255 09
info@pamina-rheinpark.org
www.parc-rhenan.org